October 2014 archive

An historic Day in Saint-Hyacinthe

French

 

An historic Day

in

Saint-Hyacinthe

The following is a brief account of this event.

Andrée Dugas initiated the project and co-managed it with journalist Marc Perreault from Saint-Hyacinthe, Quebec.

Under the WOPG banner and Peace Day Logo, musicians created an inviting atmosphere and local VIP’s and dignitaries, seen below, spoke about the importance and the meaning of peace. 

 Photos des dignitairesIn the picture: to the left Marc Perreault, journalist and M.C. for the day. Last August, he helped make the event a success with an article in the "Clairon"; in front of him, Mrs Chantale Soucy, provincial MP; in the center Mrs Rosetta Bruno, president of "Solidarité Populaire Rimouski-Yamaska" and co-conductor of the orchestra for the day of the event; Andrée Dugas, friend of the Foundation "Words of Peace Global"; behind, Claude Corbeil, Mayor of Saint-Hyacinthe; on the right, Yvon Bélanger, representative of Mrs Marie-Claude Morin , federal MP. Picture by François Larivière. Their generous contribution has made this day a success.

A WOPG kiosk in the park included children's games offered by Robert Fiset and TPRF Peace Day videos played throughout the day allowing access for any who wished to informally drop in.

Andrée created a team of supporters including the president of "Solidarité Populaire Richelieu-Yamaska", in collaboration with the Optimist Club and the Rotary Club, among others.

Promotion for the event was done through two local papers as well as advertisement on the local Cogeco cable, posters and personal invitations.

Fifty to sixty people took part in this memorable day. To view pictures of the event, click here.
 
An article of the event has been published in French in a local paper:    Journal Mobiles — Média communautaire maskoutain. To read the report, click here

Another Peace Day activity took place with Andrée’s students on Friday September 19 in Brossard.

At the Adult Education Saint-Jean-sur-Richelieu CEGEP, approximately 200 students, teachers, coordinators and organizers in French education emphasized the International Day of Peace.

The following text is a translation of an article written by André Dugas.

 Initiated by the United Nations in1981, the International Day of Peace takes place every year on September 21st. Peace Day is celebrated in numerous countries since its creation; all nations and their peoples are invited to respect truces and participate in educating others about peace.

Like food, water and air, peace is a fundamental human need. It must be felt. "Peace is Possible" got students attention and using this theme they expressed and shared their wishes for individual and World peace.

In an atmosphere of mutual respect and in a multicultural environment represented by approximately 20 countries, the march for Peace occurred here in Brossard as part of the French program of the "Ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion — MIDI".

Teachers, coordinators and students came together to take part in the march.  We were nine teachers, five coordinators and organizers and close to 200 students.

Happy, smiling students displayed posters with their wishes and hopes for peace and a better World as they marched under a clear blue sky and the welcome warmth of the sun.

Participation in this march for peace in the area was a first step in acknowledging that the possibility of peace begins within us.

The participants of MIDI in Brossard celebrated and experienced, through this activity, a beautiful feeling of peace, so different from the idea that peace is the absence of war.

We hope to repeat the experience next year.

Andrée Dugas
Enseigante en francisation,
Ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion — MIDI.
 

Journée historique à Saint-Hyacinthe

English

 

Journée historique

à

Saint-Hyacinthe

Voici un compte-rendu sommaire.

Évènement animé par Andrée Dugas, l’instigatrice du projet, et un journaliste de Saint-Hyacinthe.

Des musiciens ont créé une ambiance chaleureuse avec comme fond de scène une bannière de WOPG et le logo de la journée de la paix.

Quelques personnalités dont plusieurs dignitaires, sur la photo ci-dessous, ont parlé de l’importance et du sens de la paix pour eux.

Photos des dignitairesSur la photo: à gauche Marc Perreault, animateur de la journée et journaliste. Il a favorisé le lancement de la Journée de la paix et lui a donné des ailes par un article dans le Clairon en août dernier, le 22, je crois; devant lui, madame Chantale Soucy, députée provinciale; au centre, Madame Rosetta Bruno, présidente de Solidarité populaire Rimouski-Yamaska et chef d’orchestre conjoint de la Journée, sans qui, je crois, l’événement aurait eu une tout autre saveur; Andrée Dugas, Amie de la Fondation « Words of Peace Global »; derrière, le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil; à l’extrême droite, Yvon Bélanger, représentant de Madame Marie-Claude Morin, députée fédérale. Photo par François Larivière. Sans la collaboration de toutes ces généreuses personnes, la journée aurait été bien maussade.

Un kiosque WOPG dans le parc, ainsi que des jeux pour les enfants, gracieuseté de Robert Fiset.

À l’intérieur, une salle de projection de vidéos de TPRF pour la journée de la paix; les gens entraient à leur guise de façon informelle.

Andrée s’est bâti une équipe et des partenaires dont la présidente de l’organisme « Solidarité populaire Richelieu-Yamaska », et aussi une collaboration avec le Club Optimiste, le Club Rotary et autres.

Promotion faite dans deux journaux locaux par une annonce sur le câble local Cogéco et par des affiches et invitations dans divers endroits publics.

Entre 50 et 60 personnes ont participé à cette mémorable journée. Pour voir les photos de l’activité, cliquez ici.

Un reportage sur cet effort a été publié dans un journal local : Journal Mobiles — Média communautaire maskoutain. En voici un extrait :

Malgré le temps pluvieux et incertain, une cinquantaine de personnes ont participé à la première Journée internationale de la Paix de Saint-Hyacinthe, qui s’est déroulée le dimanche 21 septembre 2014 au parc Christ-Roi. « Je suis extrêmement satisfaite de cette première », a dit l’instigatrice de l’événement, Andrée Dugas. « L’idée de départ, c’était de tenir un événement pour amener les gens à prendre conscience que la paix est possible, car elle est en chacun de nous ».

Pour lire la suite…

Une autre activité très spéciale a eu lieu avec les étudiants d’Andrée Dugas, le vendredi 19 septembre à Brossard; en voici le compte-rendu écrit par Andrée Dugas.

À la formation continue du Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu, près de 200 étudiants, professeurs et animateurs en francisation soulignent la Journée internationale de la paix.

Initiée par l’Organisation des Nations Unies en 1981, la Journée internationale de la paix a lieu chaque année le 21 septembre. Elle est observée dans de nombreux pays depuis sa création alors que tous les pays et tous les peuples sont invités à respecter l’arrêt des hostilités et à éduquer le public face aux questions liées à la paix.

Comme l’alimentation, l’air et l’eau, la paix est un besoin fondamental de l’être humain. Elle doit être ressentie. « La paix est possible » a donc soulevé un vif intérêt chez les étudiants et c’est sous ce thème qu’ils ont exprimé et partagé leur souhait de paix individuelle ou mondiale.

C’est dans un contexte favorisant le respect mutuel et dans un environnement multiculturel représenté par une vingtaine de pays que la marche s’est déroulée ici, à Brossard, dans le cadre du programme de francisation du Ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion — MIDI.

Une grande collégialité, une atmosphère cordiale et animée régnaient parmi les professeurs, les animateurs et les étudiants de ce beau grand défilé. En tout, neuf professeurs, cinq animateurs et près de 200 étudiants.

Un ciel radieux et des conditions atmosphériques extraordinaires servaient de toile de fond aux étudiants heureux et souriants, brandissant leurs affiches sur lesquelles on pouvait lire leurs souhaits et leurs idéaux de paix, d’un monde meilleur.

La participation à cette première marche pour la paix dans la région marquait également le premier jalon de la sensibilisation à la possibilité de la paix qui commence en nous.

Bref, au cours de cette activité rassembleuse, la grande chaîne humaine du MIDI à Brossard a vécu et célébré le beau sentiment de la paix, une expérience qui diffère de l’idée de la paix associée à l’absence de conflit et de guerre.

Une initiative que l’on souhaite se voir répéter l’an prochain.

Andrée Dugas

Enseigante en francisation,

Ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion — MIDI.